Romain Beaumont 

ENFERMÉ

En 2015, j’ai demandé au responsable de l’espace culturel de la ville de Gien de pouvoir m’enfermer dans la salle d’exposition, une semaine, avec mon lit, mon appareil photo, mon ordinateur et mon imprimante, des cadres, et deux  structures en bois sur lesquelles contrecoller des tirages. (Je demandais de pouvoir faire l’expérience, pas d’argent)

L’objectif était simple : m’enfermer dans une salle vide et ouvrir sur une exposition. 

J’avais déjà travaillé avec ce responsable et il m’a dit avec son franc parler :  » je trouve que ça fait happening et je vois pas l’intérêt, mais j’aime bien ce que tu fais alors vas-y ». 

Ce directeur est devenu mon ami et nous avons co-édité le livre « textes/images » en 2020. 

 

J’ai proposé en 2023 au supermarché Auchan de ma ville, Gien , de m’enfermer une nuit pour exposer ensuite dans le magasin. 

Enfin en 2024, avec l’autrice Lenka Hornakova-Civade nous avons passé une nuit à la faïencerie de Gien pour un projet texte – images, que l’on a nommé une nuit à l’usine.